AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [ Par Papageno ] Fin d'une histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Papageno
Dictateur Bénévole À vie
avatar

Masculin Nombre de messages : 251
Age : 37
Date d'inscription : 01/10/2006

Personnage Dofus
Classe: Osamodas
Donjon en cours: Bwork

MessageSujet: [ Par Papageno ] Fin d'une histoire   Mer 29 Nov - 3:06

HRP : La réalité a bavé, a dégouliné sur ce qui ne devait être qu'un jeu pour moi comme pour elle. Je lui demande donc pardon pour tout

"Vends saucisses dans des petits pains ! Parchos tout chaud ! Viandes variées et pas avariées ! Fraîches de ce matin même, oui madame ! "
La foule n'accordait aucune importance au baratinage du camelot en gelocape qui vendait des marchandises au mieux hors de prix, quand elles n'étaient pas douteuses voire les deux.
"Oh et mince. Je ne vais plus faire une vente aujourd'hui. J'ai du stock qui va encore me rester sur les bras." se dit-il à voix basse. Il se perdit dans ses pensées
" Ceci dit, je vais pas me plaindre, j'ai déjà vendu pas mal aujourd'hui...
Mais je pense à quoi ? Je suis devenu le genre de personne que je n'enviais pas, je me suis abruti dans le commerce pour oublier ... pour oublier qu'elle n'est pas là. Oh, tu me manques tant, ma douceur, ma fée. " se dit-il en essuyant ses cornes bleu ciel.
Une sensation vive et si familière vint tirer le marchand dans le réel. Demiera était là, pas loin, elle allait le rejoindre enfin ! Après tout ce temps !

Elle était bel et bien là. Elle n'avait pas changé, et marchait vers lui en tenant un petit paquet blanc au creux du bras. Elle avait croisé son regard, mais elle passa en trombe devant son étal sans s'arrêter. Papageno la hêla, elle se retourna, lui fit comprendre signe qu'elle avait affaire urgente mais qu'elle serait là dans quelques instants. Papageno en profita donc pour ranger pour ranger son étal, et se changer dans une tenue qui sentait le propre.

Demiera revint, puis ils s'en allèrent ensemble dans un endroit reculé où ils seraient en paix. Arrivé dans cet endroit, Papageno se retourna et embrassa celle qu'il aimait tant en prenant garde à ne pas lui faire mal aux ailes. Celle-ci frissonna, mais l'osamodas sut que ce n'était pas de contentement. Comme l'air de la salle était devenu comme plus froid, Papageno serra l'énie plus fermement contre lui.


"Papageno, arrête, tu me fais mal !" s'écria-t-elle. Elle le repoussa aussi fort qu'elle le pouvait, et se débattait dans ses bras. Papageno la lacha, surpris. Demiera voleta quelques mètres plus loin.

" Demiera ... Je t'ai juré de ne jamais te faire souffrir, de ne jamais t'enferrer dans les filets étroits de la jalousie. J'ai toujours tenu parole ! J'ai ... j'ai ... " finit l'osamodas en bafouillant. Il se reprit.
" Mais tu ne m'as même pas laissé de petit mot ce coup-ci ! J'ai réussi à le cacher et à l'oublier en m'abrutissant de travail de mon côté, j'en étais fou d'inquiétude ! Demiera, je te jure, je ne pensais pas à mal en t'embrassant tout à l'heure. Je t'aime vraiment, du fond de mon coeur."

L'éniripsa aux ailes voile-de-nuit ne dit rien pendant un long moment. Elle prit enfin la parole.
"pour le petit mot, je n'ai vraiment pas eu une minute à moi, donc, désolée. Tu dis que tu m'aimes, tout comme les deux autres avant toi. Mais tu m'as fait mal, comme les autres. J'ai déjà trop souffert de mon côté. Je sais qu'il est pour moi temps de partir, avant que tu ne me fasses souffrir davantage. Ne viens pas gâcher les bons souvenirs que j'ai avec toi, avec un amour trop fort qui me brûlerait les ailes une fois de plus.
Papageno, je t'ai adoré parce que tu me semblais une forme de libération par rapport à ceux que j'ai connus. Mais toi aussi, à ton tour, tu as peu à peu glissé, je t'ai senti devenir possessif, trop possessif, comme l'ont été les autres avant toi. Je n'ai été absente que quelques temps, retenue au temple par Elya comme d'habitude, et tu te jettes sur moi comme un ouginak affamé sur de la viande crue.
Tu ne penses pas avoir tissé les filets étroits de la jalousie sur moi, alors que je les vois déjà fondre sur moi. Tes désirs et tes souhaits quand nous sommes ensemble vont bien au delà des miens, et ils me font peur. "

Demiera recula doucement vers la sortie. Papageno était en train de comprendre ce que sa chérie lui disait ... puis il réalisa qu'elle gagnait la sortie.

"Où... où vas-tu ?"

Demiera hocha non de la tête
"Désolée. Ma vie seule commence là, et tu n'as plus à savoir où je suis et où je vais. Adieu et bonne chance." Sur ces mots, elle partit.

Papageno restait là, les bras ballants, ayant du mal à réaliser qu'il avait perdu celle qu'il aimait. Il remarqua qu'elle avait laissé derrière elle une coiffe pandawa et une cape bouffante leste et peu résistante, qu'il aurait reconnu entre mille tant il l'avait porté longtemps. L'osamodas porta cette cape au visage. Outre l'odeur du bouftou, Papageno sentait toujours dessus sa propre odeur, celle de Demiera, et une troisième odeur qu'il ne reconnaissait pas du tout. Un petit parchemin déchiré par des mains plus petites encore que celle d'une énie dépassait de la poche de la cape.
Citation :
Douceur aux ailes noires
Envole moi vers ta v...
Merveille de m...
Illumine et ..
Enrichis ...
Rass...
A..
Il s'effondra en larme dessus.

Un peu plus tard, à l'heure du souper, on revit patrouiller un marchand en cape bouftou miteuse qui reprenait sa ritournelle baratinante vantant et vendant saucisses, parchemins et viandes. Il sonnait un peu moins convaincu que celui qui était à sa place, tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[ Par Papageno ] Fin d'une histoire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» Liqueur panda de brume; histoire, description et questions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gryffondor - Le forum :: Le jeu :: Section RP-
Sauter vers: